L’étiquetage Nutri-Score propose un calcul nutritionnel des produits alimentaires en leur attribuant une note allant de A à E. D’ici 2022, cet étiquetage sera rendu obligatoire sur tous les produits par les pouvoirs publics. L’algorithme du Nutri-Score a pour objectif d’encourager l’industrie agro-alimentaire à reformuler les recettes de produits très transformés comportant gras, sucre et sel.
Cet algorithme a pour effet collatéral de classer près de 90 % des fromages en D ou E (avec + de 80 % des fromages en D). L’Appellation d’Origine Protégée Roquefort sera classée E.
Le Roquefort, ainsi que les autres fromages AOP, sont des aliments peu transformés et contenant très peu d’additifs, respectant des recettes traditionnelles strictement encadrées par les cahiers des charges des AOP. Leurs atouts de fromages de terroir ne sont pas valorisés par l’étiquetage Nutri-Score. Aujourd’hui, la filière Roquefort se mobilise pour demander l’exemption du Nutri-Score pour le Roquefort.
L’IRQUALIM (Institut de la qualité alimentaire en Occitanie) a sensibilisé l’opinion publique sur le sujet lors d’une conférence de presse qui a eu lieu le 18 mai.
La Confédération Générale de Roquefort agit politiquement depuis le début de l’année 2021 Une campagne de sensibilisation auprès des consommateurs s’engagent en juin.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.